Jean-Luc Maxence, Le nouvel Athanor


Dans sa rubrique Nouvelle lanterne en ligne ce mois-ci, Jean-Luc Maxence poète et éditeur,
[ Le Nouvel Athanor ] évoque mon livret de poésie. Je le remercie chaleureusement.

"Brigitte Maillard, La simple évidence de la beauté
Atlantica
Lyrisme de bon aloi « fleuri par l'ivresse des embruns » (p. 5). Chaque poème est décanté de ses scories, chaque image est à sa juste place pour dire les envies de vivre et de mourir. On entre dans cette poésie comme « on entre à la porte du désir », Brigitte Maillard écrit au stylet, elle guette l'aile de l'oiseau et c'est joie de la suivre au palais de ses mirages secrets. On voudrait en lire davantage, cependant. Afin que son visage soit davantage « à découvert ». "

http://lenouvelathanor.com/nouvelle-lanterne

Commentaires

  1. Brigitte Maillard surgit, tel l'espadon ferré dans la tourmente des algues crucifiées, au coeur servile de la poésie moderne. Son oeuvre est comme le souffle du sanglier, observant un lit de lumière sur le col de la biche effarée par ses propres reflets sur la tombe du loup séculaire. "La simple évidence de la beauté" s'impose comme LE chef d'oeuvre de ces soixante dernières années. Tout simplement.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je suis très touchée que ce livret vous évoque de si puissantes images

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire